L'ÉGLISE DE GUÉNIN

Dédiée à St Guénin, l’église paroissiale fut bâtie en 1 an en 1773. La première pierre fut posée de 13 avril. Dans la nef, un grand tableau, inscrit sur l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, représente le Christ de Pitié devant lequel sont agenouillés, d’une part, le Roi de France, d’autre part, sans doute les donateurs.
 
Autour de l’église, le mur de l’ancien cimetière s’ouvre au Sud, pour accueillir les marches qui donnent accès au monument aux morts. Une paysanne en granit dépose une palme devant le médaillon d’un poilu.
Tout près, un calvaire doté d’une croix finement sculptée et dressée sur un piédestal en forme d’autel, présente le Christ avec la Vierge et ST Jean. Au bas, un ange recueille le sang divin.

EGLISE GUENIN.jpg
Chapelle Maneguen.jpg

LE CHAPELLE DU MANÉGUEN

Le Mané-Guen (Montagne blanche)
Alt : 155m.
2 km. à l’E-N-E. du bourg

Dans un cadre de pierres sèches et de grands arbres, à l’abri des vents, se tapit la Chapelle Notre-Dame du Manéguen. Descendant avec la pente, cet édifice de granit dessine la croix latine. Le pardon est célébré le 3ème dimanche de juillet
 
La Chapelle du Mané-Guen est dédiée à la « Vierge de la montagne blanche ». Elle fut construite en 1577. Des réparations ont été effectuées en 1604 et 1751.
 
«  Les jeunes filles venaient en pèlerinage au MANE-GUEN pour arrondir leurs formes ; elles grattaient la mousse pour en faire des infusions. Les mères quant à elles portaient des petits sachets de mousse sur leurs seins pour avoir du lait. »
Le cœur polygonal de la chapelle date de 1751, le retable de 1754. La décoration : Renaissance Italienne.
La fontaine date de 1610.
Le puits près de la chapelle date de 1715 : profondeur 60 pieds, soit 18 mètres.
La Chapelle avec son placître et son mur de clôture, ainsi que la fontaine près du lieu-dit Keropert furent classés par les Monuments Historiques à l’inventaire du 16 décembre 1963.

LA CHAPELLE ST MICHEL

La chapelle St Michel est Située au sommet du Mané-Guen. Elle fut construite en 1783

St michel paysage.jpg

St Nicodème 2.jpg

LA CHAPELLE ST NICODÈME

La chapelle est en forme de croix, et le pardon à lieu le 1er dimanche du mois de mai. La fontaine est datée de 1823. Avant 1935, il était d’usage lors de ce pardon, que les pèlerins emportaient avec eux des fioles d’eau pour la verser sur la nourriture des porcs, et une image d’Épinal représentant St Nicodème et un texte en breton qui était affichée dans l’étable. Les bêtes étaient ainsi protégées de la maladie.
 
Sa mise à la disposition de l'Art dans les chapelles lui a apporté une notoriété qu'elle n'avait pas auparavant. Elle a accueilli pour la première fois l'exposition "l'Art dans les chapelles" en 1995. Chaque année elle se voit confier les œuvres d'un artiste, choisies ou créées spécialement pour elle.